Gestions du stress et des émotions

Qu’est ce que le stress ?

Le stress n’est pas une émotion mais une réponse « en cascade » du corps tout entier face à un danger (réel ou supposé). Cette riposte immédiate crée une tension corporelle et psychique, et provoque des émotions négatives, comme la peur et l’anxiété, qui conduisent à imaginer le pire.

Nous sommes en état d’alerte maximum, toutes nos ressources physiques et intellectuelles sont mobilisées pour trouver la solution à la situation : fuir ou affronter. Lorsque le stress perdure, nous nous trouvons dans un état de réponse permanente, ce qui use notre système cardio-vasculaire, diminue nos défenses immunitaires et perturbe un ensemble de régulations hormonales indispensables au bon fonctionnement de notre corps.

Cependant, une distinction se fait entre stress aigu, qui mobilise nos ressources, et stress chronique, qui les épuise. Le premier est une tension de tout l’être en vue de répondre rapidement à une situation précise au moment présent, en ce sens, c’est une réponse « positive ».

Mais celle-ci devient « négative » quand elle perdure. Le stress est alors chronique et épuise nos défenses tant physiques que psychiques, jusqu’à la maladie, la dépression ou le Burn-out.

Il est donc essentiel d’être dans la réalité du présent, seul moyen de rester rationnels, d’évaluer les priorités, de faire des choix et d’accepter certains renoncements.
« Soyons plus philosophes et cessons d’être dans la toute-puissance. »

Qu'est-ce qu'une émotion ?

stress-emotions-colere-gestion-sophrologie-outils-seance-harmonie
stress-emotions-gestion-sophrologie-outils-seance
stress-emotions-gestion-sophrologie-outils-seance-harmonie

C’est une énergie qui se crée au sein de notre esprit par la conjonction de différentes causes et conditions. Son intensité, sa force et son importance sont en rapport avec le vécu de chacun. Personne, face à des circonstances similaires, ne vivra les mêmes émotions, n’aura le même ressenti.

Nous pouvons aussi être parfaitement maître de nous-mêmes dans certaines circonstances et complètement démunis dans d’autres. Le rapport que nous entretenons avec le monde extérieur est inévitablement teinté par toutes les expériences bonnes ou mauvaises que nous avons vécues. C’est à travers notre histoire que nous nous sommes forgé une certaine idée de la vie, de nous-mêmes, des autres.

Parfois, ce sont de véritables « nœuds » plus ou moins serrés qui se sont ainsi créés, et ce sont ces nœuds ou zones sensibles qui réveillent des émotions incontrôlables car derrière se cachent souvent des peurs plus ou moins profondes.
C’est donc en s’attaquant à la racine de la difficulté que l’on pourra se libérer de ses émotions négatives et la sophrologie est en cela une excellente thérapie.

De la même façon que vous vous préparez à une situation à venir, vous pouvez aussi vous préparer à cet “événement mental”. Grâce à la visualisation, vous pouvez voir par avance quelle attitude adopter lorsqu’une émotion se manifestera. C’est bien connu, la meilleure façon de gérer un stress est de l’anticiper; il en est de même pour une émotion. Alors, au lieu de redouter vos propres émotions affrontez-les !
Il faudra utiliser vos expériences passées pour vous libérer.
Lorsque vous avez vécu une émotion forte, voire violente, plutôt que d’essayer d’oublier l’événement en question, regardez ce qui s’est réellement passé. Comment êtes-vous entré si facilement dans cette colère, comment la jalousie vous a pris par le bras, comment l’angoisse ou l’anxiété vous ont submergé ? Là aussi, utilisez la visualisation et surtout l’imagerie mentale. Repassez le film de la situation; si vous avez développé suffisamment votre concentration intérieure, il vous sera plus aisé de regarder cette “scène” avec recul et détachement et de mieux comprendre ce qui vous est arrivé et donc de vous en libérer.
Il faudra développer la confiance en soi
La confiance en soi est le pilier sur lequel repose la réussite d’une vie. Quoi que vous vouliez réaliser, vous avez besoin d’une certaine dose de confiance en vous-même. Et acquérir l’estime de soi

Une émotion n’est en soi ni bonne ni mauvaise, c’est ce qu’elle “transporte” avec elle qui crée la souffrance.

Cet article vous plait, partagez-le !